AMLF

Accompagner les personnes souffrant de Lipœdème
Accueil  ›  News  ›  Intervention de l’AMLF au congrès de Médecine esthétique AIME

Intervention de l’AMLF au congrès de Médecine esthétique AIME

Pascale Etchbarne notre présidente, et Emmanuelle Denfert la secrétaire de l’AMLF ont eu l’opportunité d’intervenir par vidéo lors du congrès des Assises pour l’Innovation en Médecine Esthétique (AIME), le 16 juin 2023. Elles ont pu présenter l’association et apporter la voix des patientes auprès de professionnels de santé, de médecins et de chirurgiens.

Reportage de France 3 Midi Pyrénées sur le Lipoedème
https://lipoedemeassociation.fr/wp-content/uploads/2024/02/France3-Tarn.mp4 France 3 Tarn et Midi-Pyrénées met en lumière le lipœdème dans le JT de 19h...
Lire la suite...
Le Magazine de la Santé "Les jambes poteaux, une maladie méconnue"
L’AMLF a participé au reportage sur le lipœdème de France 5 dans le “Magazine de la Santé”. Notre trésorière Aurélie, et notre Présidente...
Lire la suite...
Enquête sur le lipœdème chez les femmes françaises
L’AMLF lance une enquête qui a pour ambition de faire un état des lieux du lipœdème parmi les femmes françaises. Elle est destinée à mieux en comprendre...
Lire la suite...
Le lipœdème, cette "maladie des jambes poteaux" qui n'est pas reconnue en France
Le lipœdème provoque une augmentation disproportionnée et progressive du volume des jambes. Classé par l'OMS, il reste méconnu en France. L'AMLF se bat...
Lire la suite...
En savoir plus

France 3 Tarn et Midi-Pyrénées met en lumière le lipœdème dans le JT de 19h du 27 février 2024. Un patiente et une kinésithérapeute partagent

L’AMLF a participé au reportage sur le lipœdème de France 5 dans le “Magazine de la Santé”. Notre trésorière Aurélie, et notre Présidente Pascale ont

L’AMLF lance une enquête qui a pour ambition de faire un état des lieux du lipœdème parmi les femmes françaises. Elle est destinée à mieux

Le lipœdème provoque une augmentation disproportionnée et progressive du volume des jambes. Classé par l'OMS, il reste méconnu en France. L'AMLF se bat pour que
Retour en haut