AMLF

Accompagner les personnes souffrant de Lipœdème
Accueil  ›  Articles  ›  L’échographie: outil d’aide au diagnostic différentiel entre le lipœdème et le lymphœdème

L’échographie: outil d’aide au diagnostic différentiel entre le lipœdème et le lymphœdème

Le lipœdème est une accumulation anormale de graisses dans les membres inférieurs, et le lymphœdème est un œdème causé par un déficit du système lymphatique. L’échographie à ultrasons haute définition permet de différencier le lipœdème du lymphœdème. L’obtention d’un diagnostic fiable par l’échographie à ultrasons haute définition peut être d’importance pour l’amélioration de la prise en charge et du traitement du lipœdème et du lymphœdème.

 

Lipoedème: pathogénèse, diagnostic et traitements
Le lipodème est souvent mal identifié et sous diagnostiqué malgré une prévalence estimée à 11% de la population générale des femmes, et ses causes sont...
Lire la suite...
Lipœdème et qualité de vie
Le lipœdème est un désordre de la graisse sous-cutanée, essentiellement présent chez les femmes. Sa principale caractéristique est une accumulation bilatérale...
Lire la suite...
Le lipœdème et la dépression, si on en parlait?
Le lipoedème occasionne un ensemble de troubles dont la médecine n’a peut-être pas encore fait l’intégralité du contour. Parmi ceux-ci il est...
Lire la suite...
Lipoedeme, une pathologie peu connue. Juin 2022.
Le lipœdème est une pathologie caractérisée par des dépôts de graisse sous-cutanés au niveau des membres. Son étiologie est pour l’instant peu connue mais...
Lire la suite...
En savoir plus

France 3 Tarn et Midi-Pyrénées met en lumière le lipœdème dans le JT de 19h du 27 février 2024. Un patiente et une kinésithérapeute partagent

L’AMLF a participé au reportage sur le lipœdème de France 5 dans le “Magazine de la Santé”. Notre trésorière Aurélie, et notre Présidente Pascale ont

L’AMLF lance une enquête qui a pour ambition de faire un état des lieux du lipœdème parmi les femmes françaises. Elle est destinée à mieux

Le lipœdème provoque une augmentation disproportionnée et progressive du volume des jambes. Classé par l'OMS, il reste méconnu en France. L'AMLF se bat pour que
Retour en haut